PARTENAIRES


ICART, une école de référence

Depuis plus de 50 ans, l’Icart s’est imposée dans le monde des arts et de la culture comme l’école de référence. Entre théorie et pratique, les programmes de l’Icart sont élaborés avec les grands professionnels du secteur et sont tournés vers la professionnalisation et l’ouverture internationale. L’Icart est un établissement reconnu par le Ministère de la Culture et de la Communication.

Un projet professionnalisant
Le Prix Icart – ArtistikRezo est organisé par des étudiants en première année de MBA « Marché et Commerce International de l’Art » et « Ingénierie culturelle et Médiation » dans le cadre d’un atelier de conduite de projet professionnalisant, sous le tutorat de Sarah Meneghello (chargée de missions culturelles) et de Marie-Laure Mehl (architecte DPLG et scénographe), toutes deux enseignantes à l’Icart.

Pour en savoir plus >>>  www.icart.fr

 

Artistik-Rezo, agitateur de la vie culturelle
Créé en 1998 par Nicolas Laugero Lasserre, Artistik Rezo est un média sur internet qui traite de l’actualité culturelle. Premier du genre en France, le site propose à ses lecteurs le meilleur des sorties théâtre, cinéma, art et musique avec des critiques, interviews, dossiers, actualités, portraits d’artistes. Le Club Artistik Rezo compte 6.000 membres qui profitent de plus de 100.000 invitations pour des sorties culturelles inédites.

Du Prix Icart au Prix Icart – Artistik Rezo
Partenaire historique du Prix Icart, Artistik Rezo s’est associé à l’Icart en 2013 pour créer le Prix Icart – Artistik Rezo afin d’augmenter la visibilité de l’événement auprès des professionnels et des amateurs.

Pour en savoir plus >>>  www.artistikrezo.com

 

Espace Pierre Cardin – Un lieu prestigieux
Haut lieu de la vie artistique et culturelle, l’Espace Pierre Cardin, créé par le célèbre couturier en 1970 à la place de l’ancien Théâtre des Ambassadeurs, est le site incontournable de la capitale française. Jouissant d’un emplacement idéal entre la place de la Concorde et l’Elysée, il couvre toutes sortes de manifestations culturelles ou événementielles. Grand amateur d’art, Pierre Cardin a pu, grâce à ce complexe artistique, donner une chance à des artistes de tout horizon.

Un partenariat renouvelé chaque année
Le Prix Icart – Artistik Rezo se déroule à l’Espace Pierre Cardin depuis sa 2e édition en 2011 et l’exposition du 29 janvier 2016 aura encore lieu au sein de ces prestigieux locaux.

Pour en savoir plus >>> www.espace-pierre-cardin-paris.com

 

Chenaux Gallery,galerie dédiée à l’art contemporain
Située dans le Marais, la Chenaux Gallery est une plate-forme d’expositions et de promotions pour les jeunes artistes asiatiques et internationaux avec un intérêt prononcé pour des personnalités conscientes, et surtout témoins directs des mutations de leur environnement. Avec l’ouverture, en parallèle, d’Artasia Paris, Quai de la Mégisserie, son directeur, Adao Chen crée des événements autour d’artistes reconnus dans le monde de l’art contemporain, comme le prochain artiste invité, le photographe chinois Li Wei, célèbre pour sa façon atypique de mettre en scène le corps humain.

Une galerie en pleine expansion
La Chenaux Gallery aborde l’art contemporain avec un regard neuf. C’est dans ce cadre qu’elle accueillera le(a) lauréat(e) du Prix Icart – Artistik Rezo 2016, en guise de récompense du Prix du Jury.

Pour en savoir plus >>> www.chenauxgallery.com

 

unspecified-9Le Géant des Beaux-Arts, un Géant au service des artistes
En cette époque dominée par les loisirs écrans, le Géant des Beaux-Arts a pour but de promouvoir l’expression artistique sous toutes ses formes. Que ce soit pour les adultes ou les enfants, l’idée est que la création individuelle est irremplaçable dans l’épanouissement de l’individu.

Promouvoir l’expression artistique pour tous
Selon Christian Geyer, co-gérant : « Nous avons soutenu plus de 1.500 associations et écoles depuis notre création et nous voulons faire encore plus pour contribuer à leur rayonnement ». C’est dans cette logique que le Géant des Beaux-Arts participe au Prix Icart – Artistik Rezo depuis 2015.

Pour en savoir plus >>> www.geant-beaux-arts.fr

 

unspecified-1Ruby Council, spécialiste des grands vins
Maison française de négoce au cœur des châteaux prestigieux du Médoc, Ruby Council compte parmi ses clients professionnels des hôtels de luxe et restaurants étoilés, ainsi que les épiceries fines et réseaux de cavistes spécialisés. Pour les collectionneurs et amateurs du monde entier, elle propose des prestations haut de gamme au sein du cercle Ruby. Son expertise permet d’accompagner ses membres dans la sélection de crus exceptionnels et la constitution de collections.

Engagé dans le domaine artistique
Parmi ses prestations, Ruby Council s’engage aussi dans le domaine artistique en organisant, par exemple, des dégustations et ventes privées dans le cadre d’expositions d’artistes internationaux.

Pour en savoir plus >>> http://rubycouncil.com

 

J’avoue, la nature pétille
La limonade Bio Javoue est élaborée au cœur du Limousin dans le respect des consommateurs et de l’environnement. Elle est conçue à partir de sucre de canne bio et d’arômes naturels, sans colorants ni conservateurs. Cette limonade revisitée, avec des bulles fines, des goûts simples et vrais, fait le bonheur de tous, avec son bouchon à fermeture mécanique traditionnel, la contenance d’un verre pour étancher sa soif, la maîtrise de la teneur en sucre pour une limonade toute légère. Bref, un produit premium, de sa fabrication à son écrin, pour satisfaire le goût retrouvé de la limonade naturelle.

Partenaire d’événements prestigieux
La limonade Javoue est présente dans des lieux haut de gamme et est partenaire d’événements prestigieux, avec qui elle partage ces quatre valeurs : authenticité, excellence, exigence et qualité.

Pour en savoir plus >>> http://www.javoue.eu

 

EdwarT chocolatier, un voyage des sens
À 25 ans, deux jeunes artisans, Edwin Yansané et Arthur Heinze, animés par la même vision du chocolat, décident de créer EdwarT, symbole de voyage, d’exotisme et de créativité. Ils proposent plusieurs Leurs gammes de ganaches et de pralinés, issues de matières premières provenant des quatre coins du monde et d’épices, émerveillent les papilles depuis 2014. EdwarT allie tradition et modernité, repousse les limites de l’innovation tout en restant fidèle aux procédés de fabrication artisanaux. Héritier de plusieurs siècles de gastronomie et d’art de vivre à la française, Edwart a réussi le pari d’allier modernité et tradition en utilisant des procédés de fabrication artisanaux. Les ateliers, organisés dans leur boutique de la rue de Rivoli, permettent de transmettre leur passion du chocolat.

Créer de nouvelles saveurs
Engagé dans la création Chocolatier innovant, EdwarT est à la recherche d’excellence, d’authenticité et de créativité. Création, recherche d’excellence et partage sont des valeurs communes avec le Prix Icart – Artistik Rezo.

 

Laclaire, l’art à même la peau
Laclaire présente des collections de tatouages éphémères uniques dessinés par la jeune illustratrice Claire Laffut. Définissant l’art comme une lumière éblouissante, Claire mixte les lignes graphiques pour un motif tantôt pointilliste, tantôt symétrique. Combinés à un travail pointu de couleurs, de lumières et de contrastes, ces tatouages « rockent » le look!

Art pour Art
Proche de la création artistique contemporaine, Claire Laffut a à cœur de soutenir les nouvelles formes visuelles et les jeunes artistes.

Pour en savoir plus >>> http://www.laclaire.be

 

Orbout, l’app qui organise vos sorties
Orbout est la seule application mobile (bientôt disponible gratuitement sur GooglePlay et AppStore) qui propose des événements et des sorties qui correspondent aux centres d’intérêt et à la localisation de ses utilisateurs. Réunissant sur la même plateforme des événements organisés par des particuliers et des professionnels, Orbout est une expérience communautaire complète et unique destinée à un public jeune et passionné qui veut plus de temps pour profiter de son temps libre. L’algorithme couvre toutes les catégories de loisirs : art, artisanat, bien-être, job et start-up, gastronomie, mode, spectacle, sport, vie nocturne…

Partenaire dénicheur de loisirs
L’objectif : la promotion et la sélection de sorties, tout en privilégiant les découvertes locales de loisirs et de culture. Notre partenariat semble alors évident.

Pour en savoir plus >>> http://orbout.com

 

Le Quotidien de l’art, premier quotidien sur l’art et son marché
Le Quotidien de l’art offre chaque jour à ses lecteurs l’essentiel de l’actualité mise en perspective et analysée par les meilleurs spécialistes de l’art et de son marché. Afin de permettre une lecture facile, partout et en toutes circonstances, le journal est accessible sur ordinateur, tablette ou smartphone, dans le monde entier. Pour accéder le plus rapidement possible à l’actualité, ses abonnés sont ainsi informés, par une alerte email, de la mise en ligne du quotidien du lendemain vers 22 heures (heure française).

Renforcer les liens
C’est un partenariat presque naturel pour Le Quotidien de l’Art qui souhaite renforcer les liens entre artistes, professionnels, collectionneurs et mécènes, dont la passion se trouve au cœur de la création.

Pour en savoir plus >>> http://www.lequotidiendelart.com

 

Art Absolument, l’art d’hier et d’aujourd’hui
Véritable passerelle entre les arts d’hier et d’aujourd’hui, la revue bimestrielle Art Absolument se fait l’écho, aussi bien du « choc esthétique » ressenti pour le patrimoine artistique des civilisations, que de la pluralité et de la diversité des artistes français ou résidant en France. Soucieuse d’accorder une place privilégiée à ceux qui mettent l’œuvre au cœur de leurs préoccupations, elle invite les artistes, écrivains, critiques d’art, conservateurs de musée, collectionneurs, à exprimer leur point de vue. Son parti pris éditorial, hors des sentiers battus, conjugue culture et reconnaissance de la spécificité de l’autre.

Partenariat reconduit
Art Absolument renouvelle son soutien au Prix Icart – Artistik Rezo pour la deuxième année consécutive.

Pour en savoir plus >>> www.artabsolument.com

 

Radio Campus, radio associative et locale des étudiants 
Radio Campus s’adresse à tous les esprits curieux et indépendants. Passionnée en paroles et pointue en musique, elle propose une soixantaine d’émissions alternant informations, culture et tous les genres musicaux. Sa programmation musicale reflète cet éclectisme : pas de singles formatés sur le 93.9, mais des découvertes, des fondamentaux et encore des découvertes. Radio locale, Radio Campus Paris informe des événements culturels et étudiants qui se déroulent au quotidien.

Un partenaire fidèle du Prix Icart – Artistik Rezo
Cette radio citoyenne encourage les nouvelles créations en s’associant toute l’année à des projets innovants (événements étudiants, expositions, concerts, théâtre, cinéma…).

Pour en savoir plus >>> www.radiocampusparis.org

 

Le Bonbon, précurseur de tendances
Créé en 2009 à Paris, le Bonbon est un magazine de proximité mensuel, gratuit et urbain. Son contenu est dédié aux arrondissements de Paris, sur ce qui se passe dans le quartier, des boutiques de créateurs aux bonnes adresses de restaurants, en passant par l’actualité culturelle. Il traite de sujets qui créent du lien social entre les habitants et les commerçants, ce qui contribue à redonner une dimension de village à Paris.

Partenaires à l’affût des bons plans
La nuit, le Bonbon se transforme en guide de la vie nocturne parisienne qui traque et déniche les bonnes adresses, lieux à découvrir, clubs où aller danser et autres rendez-vous nocturnes inédits. D’où le partenariat avec le Prix Icart – Artistik Rezo.

Pour en savoir plus >>> http://www.lebonbon.fr/

ARTISTES
LA SUSPENDUE, Nour Awada 45 x 45 x 80 cm Acier, faïence, 2012

LA SUSPENDUE, Nour Awada
45 x 45 x 80 cm
Acier, faïence, 2012

Nour Awada
Après une licence d’Arts plastiques à la Sorbonne, Nour Awada est diplômée de l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris en 2012. Elle obtient le prix Talents Contemporains de la Fondation François Schneider en 2013 pour Les Ruisselantes.
Nour Awada détourne des mythes pour en faire des terrains de jeux où la répulsion et le toucher deviennent un des enjeux de la pièce. Ses dernières créations vidéo (co-réalisées avec Jacques Girault) mettent en scène des corps dans des compositions oniriques.
« Ses pièces, comme des objets de culte, sont faites pour susciter de nouveaux rites (…). Entre attraction et répulsion, le spectateur est mis au défi de ces formes charnelles fascinantes et déroutantes. » Jeanne Barral, critique d’art.

.
.
.

L’ÉCHINE DES ANIMAUX DISPARUS 1 - Léa Bailleux 100x66 cm. Superspostions de tirages argentiques imprimés sur papier Kodak Translucent, percés et montés sur caisson lumineux

L’ÉCHINE DES ANIMAUX DISPARUS 1 – Léa Bailleux
100×66 cm.
Superspostions de tirages argentiques imprimés sur papier Kodak Translucent, percés et montés sur caisson lumineux

Léa Bailleux
Diplômée de l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris en 2013, pratique la photographie, l’écriture et le dessin. Elle explore le processus créatif entre ces trois médiums, le paysage, les notions de souvenir, de fragmentation du réel et de l’irréalité du réel en photographie.
Elle part d’un objet photographique connu (paysage, architecture…) auquel elle insuffle une dimension poétique, étrange, contemplative, par la superposition et le décalage de la même image. Elle écrit ensuite de courtes nouvelles inspirées par l’ambiance des « images-strates » et lieux de situations métaphoriques entre plusieurs personnages. Les textes sont enregistrés, puis montés, pour donner une bande sonore.

.
.
.
.
.

HAHAPPY - Benoît Aubard Peinture aérosol, papier, 103 x 1000 cm, 2013.

HAHAPPY – Benoît Aubard
103 x 1000 cm
Peinture aérosol, papier, 2013.

Benoît Aubard

Etudiant à l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris depuis 2010, il a obtenu son DNSAP en 2013. Aujourd’hui, il poursuit sa formation au sein de l’atelier Jean-Luc Vilmouth en nourrissant son travail d’expériences diverses, notamment via un stage à l’atelier de lithographie et d’imprimerie IDEM à Paris.
Inspiré du graffiti, de la publicité ou encore des chansons, ce jeune artiste utilise les mots présents autour de nous comme image. Grâce à la méthode du cut-up, son travail s’articule autour d’un jeu et de différents niveaux de lecture du texte. De cette façon, c’est au spectateur de recomposer le sens, d’avoir sa propre lecture.

.
.
.
.
.
.

200 x 150 cm Cire, tubes néon, fils nylon, plaque de verre, système interactif, 2011

FACE, Jeanne Briand
200 x 150 cm
Cire, tubes néon, fils nylon, plaque de verre, système interactif, 2011

Jeanne Briand

Étudiante en 5ème année à l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris, Jeanne Briand, à travers son expérience au California Institute Of The Arts et ses expositions en Europe, a développé un travail autour des thèmes du double et de la métamorphose.
« En flux, l’idée se développe et se modèle au fil de sa pensée. Les matières mutantes, tels que la cire ou le verre, anticipent ses attentes toujours surprises par la fraîcheur du processus organique. Jeanne Briand aime fouiller cette ambiguïté conceptuelle, l’expérimente et nous offre de sincères sensations dues à l’interaction subtile mise en œuvre. Ancrée dans son temps, cette plasticienne offre une poésie contemporaine issue d’une réflexion sur la distorsion de sens. » Charlotte Sarrola, journaliste.

.
.
.
.
.
.
.

SANS TITRE, Clara Chichin 114 cm x 40 cm Série Sténopé séquencée Photographie argentique. Tirage jet d’encre pigmentaire sur papier fine art Hahnemühle photorag, contrecollé sur plaque aluminium 1mm. Tirages numérotés de 1 à 5 + 2 épreuves d’artiste 2013

SANS TITRE, Clara Chichin
114 cm x 40 cm
Série Sténopé séquencée
Photographie argentique. Tirage jet d’encre pigmentaire sur papier fine art Hahnemühle photorag, contrecollé sur plaque aluminium 1mm.
Tirages numérotés de 1 à 5 + 2 épreuves d’artiste
2013

Clara Chichin

Après un parcours universitaire en Philosophie, puis en Arts, Littérature et Pensée contemporaine, Clara Chichin sort diplômée de l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris en 2012. Son travail a été exposé à Marseille, Paris, Toulouse et à la Villa Pérochon. Depuis 2012, l’artiste collabore avec le Studio Hans Lucas.
« Parfois réalisés à partir de techniques classiques comme le sténopé, les clichés de Clara Chichin se déclinent cependant sous des formes aussi diverses que l’édition ou la vidéo, relevant dès lors du montage et de l’assemblage d’un matériau iconographique constitué au fil du temps, d’une mise en séquence d’où semble pouvoir surgir la possibilité d’une fiction. » Raphaël Brunel, journaliste et critique d’art.

.
.
.

FLOTTER, Ji-Eun Yoon 90 x 59 x 50 cm Crayon de couleur, pyrogravure, acrylique,  placage et sculpture sur bois, 2013

FLOTTER, Ji-Eun Yoon
90 x 59 x 50 cm
Crayon de couleur, pyrogravure, acrylique,
placage et sculpture sur bois, 2013

Ji-Eun Yoon

Après avoir obtenu une licence d’Arts Plastiques à Séoul, dont elle est originaire, Ji-Eun Yoon a été diplômée de l’École nationale supérieure des Beaux-Arts en 2010. Depuis 2004, cette dessinatrice expose son travail entre son pays d’origine et Paris où elle vit aujourd’hui.
Son travail sur bois s’articule autour des rites et de la vie ordinaire, la ronde des tâches quotidiennes où s’oublient les personnages, dans un environnement riche en couleurs, volumes et perspectives. Dans ses œuvres, l’échelle et la nature des paysages varient constamment, les scènes miniatures jouxtent des topographies monumentales. Ses créations sont « des mondes dans des mondes dans des mondes ».

.
.
.
.

GALAXY, Baptiste Rabichon 120 x 70 cm C-Print, 2014

GALAXY, Baptiste Rabichon
120 x 70 cm
C-Print, 2014

Baptiste Rabichon

Né en 1987, Baptiste Rabichon est diplômé de l’École nationale supérieures des Beaux-Arts de Paris en 2014.
« J’ai lu dans mon livre favori que l’artiste n’était qu’un opticien qui pose des verres correcteurs sur les yeux du spectateur, l’aidant ainsi à mieux voir le monde. Cette métaphore de Marcel Proust m’a toujours plu. Les choses que je réalise, je les trouve presque formées autour de moi. J’essaye simplement de rendre lisible aux autres ce qui m’émeut dans tel papier griffonné, telle tâche de doigt ou telle erreur informatique. Les gestes que j’effectue sont simples, parfois absurdes. Je tente de trouver le chemin le plus direct pour atteindre la forme que je pressens. » Baptiste Rabichon.

.
.
.
.
.
.

ÉTRANGEMENT EXOTIQUE, Lucy Watts 70 x 100 cm Série de 20 lithographies sur papier Rivoli 250g, 2014

ÉTRANGEMENT EXOTIQUE, Lucy Watts
70 x 100 cm
Série de 20 lithographies sur papier Rivoli 250g, 2014

Lucy Watts

Diplômée de l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris en 2011, Lucy Watts a été invitée en résidence à l’Atelier Circulaire (Montréal), au Grafikwerkstatt (Dresde), à Astérides (Marseille), au Aberystwyth Arts Centre (Pays de Galles) et au Frans Masereel Centrum (Belgique). Elle a participé au 57ème Salon de Montrouge, à la 9ème biennale de Mulhouse et à l’exposition de Noël du CNAC de Grenoble. Elle a installé son atelier de lithographie en Bourgogne avec le soutien de la DRAC.
Entre illustrations de presse, bande-dessinée et caricatures, les dessins de Lucy Watts mélangent absurde et humour. Influencée par Glen Baxter et David Shrigley, ses images spontanées s’accumulent comme des annotations ou des données statistiques qui constitueraient une documentation parodique de la vie quotidienne.

.
.

ACHERON, India Leire 130 x 120 x 30 cm Platre, metal, 2014

ACHERON, India Leire
130 x 120 x 30 cm
Platre, metal, 2014

India Leire

D’origine britannique, India Leire est diplômée félicitée de l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris en 2013.
À travers ses œuvres, la sculptrice cherche à saisir une impression naturelle de mouvement. Elle insuffle ainsi une vie propre à chacune de ses créations en leur donnant un dynamisme unique, épuré de tout artifices ou redondances techniques. C’est d’ailleurs le but de son travail : réussir par une forme simple à s’approprier les mythes ou à capturer l’ambiguïté d’un organisme vivant.

.
.
.

T'ENTENDS ?, Ji-Yun Lim 220 x 120 x 90 cm Technique mixte, 2013

T’ENTENDS ?, Ji-Yun Lim
220 x 120 x 90 cm
Technique mixte, 2013

Ji-Yun Lim

Après une formation en peinture à Séoul, Ji-Yun Lim obtient son DNSAP à l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris en 2008. Depuis, elle a su s’imposer à travers de nombreuses expositions personnelles et collectives.
Héritière de la pensée orientale, l’artiste se fonde sur la symbolique du Yin et du Yang pour aboutir à un équilibre visuel qui caractérise sa démarche. Elle parvient ainsi à concentrer beaucoup d’énergie dans certains points de focalisation tout en ménageant de nécessaires respirations dans ses œuvres.