Prix d'art dédié à l'émergence des jeunes artistes contemporains

TREIZIEME EDITION

Les membres du jury

Responsable du développement scientifique & culturel
des Beaux-Arts de Paris

Kathy Alliou

Responsable du développement scientifique et culturel des Beaux-Arts de Paris depuis 2013, Kathy Alliou est au cœur de la jeune création qu’elle accompagne dans l’organisation d’expositions, de résidences et de prix.

Convaincue de la force de la parole des artistes, elle organise des colloques internationaux mêlant performances et débats sur l’art et les enjeux sociétaux actuels. Sous la direction de Jean de Loisy, et en partenariat avec le Palais de Tokyo, elle lance en septembre 2019 la nouvelle  formation « Artistes / métiers de l’exposition » permettant à de jeunes artistes d’étendre leurs possibilités professionnelles aux métiers de l’exposition. Enfin, Kathy Alliou a également co-créé et animé le Think Tank de politique culturelle des étudiants de l’ICART de 2016 à 2018.

Manager BARNES ART ADVISORY

Emmanuel Bourgerie

Pendant plusieurs années, Emmanuel Bourgerie a conseillé et déniché des œuvres d’art contemporaines pour des collectionneurs particuliers et institutionnels, ainsi que développé des projets ambitieux autour de l’art, comme dernièrement avec l’APHAP Pitié-Salpêtrière à Paris. Aux côtés de Heidi Barnes, Emmanuel Bourgerie s’attelle à développer le département Art Advisory qui, fort de la vision de sa créatrice, conçoit pour ses clients et partenaires des projets sur-mesure autour de l’art, en collaborant avec artistes, collectionneurs et professionnels de l’art.

RESPONSABLE DU COMITé de pilotage
de la bourse de commerce-pinault collection

Géraldine Breuil

Géraldine Breuil a une double formation commerciale (ESSEC) et juridique (barreau de Paris). Après une première partie de carrière comme avocate, elle a rejoint le secteur culturel et travaillé pour la Rmn-Grand Palais où elle a notamment été administratrice du Musée du Luxembourg puis directrice commerciale & marketing. Elle pilote aujourd’hui l’ouverture de la Bourse de Commerce – Pinault Collection, prévue au début de l’année 2021. Ce musée, qui s’appuie sur les ressources d’une collection privée, celle que François Pinault constitue depuis plus de 40 ans, donnera à découvrir le point de vue d’un collectionneur sur l’art de son temps, à travers des accrochages renouvelés.

Artiste Plasticienne

Aïda Bruyère

Aïda Bruyère vit et travaille à Paris. Elle a fait ses armes aux Beaux-Arts de Paris mais ses inspirations prennent racine plus au sud, au Mali où elle a grandi. Œuvres imprimées, captures sauvages et travail d’édition : l’exposition « mi-seh bum bum – la guerre des fesses » retrace pour la première fois le travail de l’artiste dédié au déchainement des corps et des fesses, symbole d’émancipation et de pouvoir. Un pouvoir souvent arraché de force par la femme, dont le corps (re)devient ici un levier d’action. Cette dynamique du corps prolonge une forme de militantisme, l’Empowerment des femmes. Issue de la génération qui voit se multiplier images, auto-fiction, fantasmes et technologies, Aïda Bruyère transcende la culture populaire et la sublime, en extrayant sa force et son impertinence.

(Écrit par Milena Oldfield)

commissaire d'exposition au musée d'art moderne de paris

Jessica Castex

Commissaire d’exposition au Musée d’Art moderne de Paris, Jessica Castex est en charge de projets portant sur la scène artistique contemporaine. Parmi les commissariats et les co-commissariats qui lui ont été confiés ces dernières années figurent les projets monographiques et collectifs suivants : Hubert Duprat, MAM, 2020-2021 ; Virtuality as Reality, Serendipity Festival, Goa (Inde), 2019 ; Mohamed Bourouissa, Urban Riders, MAM, 2018 ;  Être Pierre, Musée Zadkine, Paris, 2017 ; Hayoun Kwon, Galerie nationale du Kosovo, Pristina, 2016 ; Isabelle Cornaro, Alain Della Negra et Kaori Kinoshita, Gyan Panchal (Apartés, MAM, 2015) ; Co-Workers, MAM 2015 ; Bertille Bak, Circuits,  2012 ; Kader Attia, Construire, déconstruire, reconstruire : le corps utopique, 2012 ; Cécile Paris, Rythme, 2011 ; Dynasty, MAM – Palais de Tokyo, 2010.

Chargée de la programmation artistique de la fiac

Zoé Dailey

Zoé Dailey est en charge de la programmation artistique de la FIAC depuis 2015. Elle développe les projets Hors les Murs de la FIAC, qui proposent des parcours d’oeuvres dans le Jardin des Tuileries, sur la Place Vendôme, au Petit Palais ou encore au musée Delacroix. Chaque année, plus d’une soixantaine d’oeuvres sont présentées en accès libre et gratuit dans l’espace public. Zoé Dailey encadre et produit également la programmation de performances, de danse contemporaine, de films d’artistes et de conférences pendant la semaine de la FIAC, en collaboration avec des partenaires majeurs tels que le musée du Louvre, le Festival d’Automne à Paris, le Palais de la découverte ou encore le musée de l’Orangerie. Zoé Dailey travaille actuellement au lancement de la FIAC Online Viewing Rooms dont la première édition aura lieu du 4 au 7 mars 2021.

critique d'art & fondatrice d'Artshebdomédias

Marie-Laure Desjardins

Marie-Laure Desjardins est journaliste et critique d’art. Après avoir dirigé la rédaction de Cimaise, elle crée en 2009 ArtsHebdoMédias un site d’information dédié à l’art contemporain, et, en 2020, OMNI-Objet Média Non Identifié, un nouveau concept s’intéressant à la parole des artistes.

Docteure en Sciences de l’art, elle est membre associée au MICA (axe Art, Design, Scénographie), laboratoire de l’Université Bordeaux Montaigne, et à l’Institut ACTE (axe Arts, Sciences, Sociétés), Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Spécialiste des pratiques artistiques à l’intersection de l’art et de la science, elle codirige la revue scientifique en ligne ASTASA et est chargée d’enseignement à Paris 1 en « Création web et pratiques en réseau ». Membre de l’AICA, elle est également commissaire d’exposition.

Journaliste & critique d'art pour le figaro

Valérie Duponchelle

Critique d’art au Figaro, Valérie Duponchelle a arpenté musées, foires, biennales, rétrospectives et rencontré ainsi, en vingt ans, les grandes figures du monde de l’art : « À l’image de notre monde globalisé, l’art est devenu discipline internationale. Il faut suivre ce mouvement et le décoder, s’en approcher assez pour bien le saisir et garder le recul de l’écriture pour l’évaluer sans faiblesse. Comprendre un artiste comme Pierre Soulages c’est lire avant toute chose, voir et revoir son œuvre. Apprivoiser Damien Hirst – roi punk de l’art anglais, rétif et redoutable stratège – prend des années. Écrire sur les artistes induit empathie, connaissances, recherches, chaleur du contact et distance équitable ».

Historienne et géographe, cet ancien grand reporter du Figaro en a gardé le goût du contexte, de la rencontre, du détail, du portrait. Elle a reçu en 2008 le Prix international de la critique d’art de la Fondation de Moffarts à Bruxelles.

responsable des expositions de l'Hôtel de ville de paris

Thomas Fansten

Thomas Fansten met en œuvre l’ensemble de la programmation dans la salle des expositions de l’Hôtel de Ville. Il développe également une programmation culturelle dans divers lieux de l’espace public parisien (Berges de Seine, Tour Saint-Jacques, grilles de l’Hôtel-de-Ville etc.) et propose des expositions artistiques et photographiques en lien avec des partenaires divers (Polka Magazine, Circulation(s), ARTE, Photo Saint-Germain…). Il était précédemment Conseiller au sein de l’équipe Culture de la Maire de Paris où, en plus des questions internationales, il suivait notamment les projets concernant l’art dans l’espace public. Dans ce cadre, il était chargé du suivi de Nuit Blanche, des différents dispositifs de soutien aux artistes émergents comme le « 1% Marché de l’art » ou encore du projet « Embellir Paris ».

Artiste plasticienne & lauréate de prix icart artistik rezo 2014

Elsa Guillaume

La pratique d’Elsa Guillaume se partage entre l’atelier et le terrain, où elle récolte notes et croquis. Arpenteuse et plongeuse, ces moments hors de l’atelier sont la matière première de son travail graphique et de volume. Fonds marins, activités humaines en mer, récits d’exploration, espaces peu accessibles sont autant de sujets qui la passionnent, sous le prisme de la science et des questions environnementales. Diplômée des Beaux-Arts de Paris en 2013, les résidences d’artistes la mènent à séjourner plusieurs mois en Chine et au Japon. Grâce au prix COAL, elle embarque à travers le pacifique à bord de la goélette scientifique Tara Expedition.

Directeur de l'ICART, co-fondateur de Fluctuart et président d'Artistik Rezo

Nicolas Laugero-Lasserre

Après 20 ans à la direction de l’Espace Pierre Cardin, Nicolas Laugero-Lasserre est directeur de l’ICART, président fondateur d’Artistik Rezo et commissaire d’expositions indépendant. Son engouement pour l’art contemporain et les arts urbains marquent son intérêt sur sa prise de conscience pour les enjeux sociaux et politiques transmis par les artistes. En 2016, à l’occasion de la Nuit Blanche, il ouvre le premier musée du street art, Art 42. Aujourd’hui, ce sont les œuvres de sa collection personnelle qui constituent l’ADN de Fluctuart, premier centre d’art urbain flottant au monde, où il est associé fondateur et directeur artistique depuis juillet 2017.

galeriste et commissaire d'exposition

Yoyo Maeght

Yoyo Maeght exerce ses activités principalement dans le monde de l’art. Sa passion pour l’art moderne et contemporain, son expertise et son envie de promouvoir la culture l’amènent à organiser des expositions pour des galeries, musées et centres d’art, tant en France qu’à l’étranger. Yoyo Maeght dispense des cours auprès de diverses structures et écoles comme Drouot Formation, l’IESA, le groupe EAC, La Sorbonne ou encore l’ICART.

Chef d’entreprise dans le domaine culturel et artistique, elle évolue entre privé et public tout en se mettant au service de la société française. En 2003, Yoyo Maeght devient magistrat, juge consulaire au Tribunal de Commerce de Paris où elle préside la 14e puis la 12ème chambre, spécialisée dans le traitement des difficultés des entreprises. En 2020, elle intègre le Centre de médiation spécialisé, EQUI-T.

rédacteur en chef du magazine d'art l'oeil

Fabien Simode

Connu pour son œil et sa plume, Fabien Simode devient, après des études d’Histoire de l’art et de Sociologie à Paris I Panthéon-Sorbonne, journaliste et rédacteur en chef au sein de différents magazines d’entreprise. En 2006, fort de ses compétences acquises dans la presse et sa formation en histoire de l’art, il rejoint l’équipe de L’Œil pour accompagner le lancement de la nouvelle formule éditoriale en qualité de rédacteur en chef adjoint. Nommé rédacteur en chef en 2011, Fabien Simode a contribué à transformer avec ses équipes cette revue culte, fondée en 1955, en un magazine d’art de référence.

directeur général et co-fondateur d'artsper

François-Xavier Trancart

Francois Xavier Trancart , diplômé de l’EDHEC,  se destinait d’abord à une carrière dans le marketing, après des expériences au sein de Bacardi-Martini et Unilever. Mais c’est sa passion pour l’art contemporain qui l’amène à rejoindre l’aventure entrepreneuriale Artsper et participer à la démocratisation du marché de l’art. En tant que cofondateur et directeur général, il se concentre aujourd’hui sur la stratégie et le développement à l’international d’Artsper, devenu l’un des leaders mondiaux de la vente en ligne d’art contemporain.

Les dates

Exposition en ligne du 5 au 7 mars 2021 
Remise des prix du Public et du Jury :
sur Facebook live dimanche 7 mars à 15h

Le lieu

Espace Christiane Peugeot
65 Avenue de la Grande-Armée
75017 Paris
Porte Maillot (ligne 1, RER C)

 

Un événement organisé par des étudiants de l’ICART
L’école du management de la culture et du marché de l’art | 61, rue Pierre Charron 75008 Paris | 01 53 76 88 00 | icart.fr
Politique de confidentialité | Design du site par Leahna Larrouy